Actualités en immobilier

La pierre-papier désigne tout type de placement financier composé principalement de biens immobiliers. On distingue les SIIC (Société d’Investissement Immobilier Côté), les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et les OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier).

Accueil   ›››   Actualités  ›››   Investissement dans la pierre-papier

Investissement dans la pierre-papier


Le 19 avril 2015
Plutôt que d'investir directement dans des immeubles commerciaux ou des lots de bureaux pour lesquels il est nécessaire d'avoir un minimum de compétences juridiques, pour en garantir le revenu, il peut être opportun d'opter pour la pierre-papier qui a l'avantage de garantir un revenu tout en diminuant le facteur risque.

On distingue les parts de SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), d’OPCI (organisme de placement immobilier) et de SIIC (société d’investissement immobilier côté). Les SCPI, composées à quasiment 100% d’immobilier tertiaire, sont connues pour le rendement d’au moins 5% par an, qu’elles apportent aux actionnaires. Les OPCI grand public composées à 60% d’immobilier tertiaire sont légèrement moins rémunératrice, offrant donc un taux de rendement de 4,5%.

1 . Les OPCI

OPCI : Organisme de placement collectif immobilier. C’est un placement en immobilier destiné au grand public. En effet, les OPCI peuvent prendre la forme soit de sociétés de placement à prépondérance immobilière à capital variable (SPPICAV), soit de fonds de placement immobilier (FPI).

Les OPCI investissent dans des immeubles neufs, anciens ou en l’état futur d’achèvement en vue de les louer. Ils peuvent aussi faire construire des immeubles, contrairement aux SCPI. Les biens immobiliers peuvent faire l’objet de tous travaux ou aménagement mais ne peuvent pas être acquis en vue de leur revente.

L’immobilier doit représenter entre 60 et 90% du patrimoine de l’OPCI. Ces organismes sont tenus de conserver 10% de liquidités. Les SCPI doivent obligatoirement investir à 95%, en actifs immobiliers.

Les OPCI, contrairement aux SCPI peuvent emprunter jusqu’à 40% de la valeur d’un immeuble, pour l’acquérir. Il leur est également permis de procéder à des emprunts d’espèces dans la limite de 10% de la valeur de leurs actifs financiers.


La réglementation des OPCI se veut protectrice de l’épargnant. En effet, un mécanisme de suspension des rachats est prévu. Lorsqu’un actionnaire détenant plus de 20% d’un OPCI demande le rachat de ses parts en toutes ou partie. Ce rachat peut être suspendu selon les conditions prévues par le règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

2 . Les SCPI

Les SCPI (les sociétés civiles de placement immobilier) se divisent en trois catégories :
- SCPI de rendement : son objectif est de distribuer des revenus réguliers aux actionnaires. Elles investissent dans des bureaux et locaux commerciaux dans les grandes villes, des murs de boutiques et des centres commerciaux. Les loyers encaissés par la SCPI sont directement imposables entre les mains des investisseurs.
- SCPI fiscale : elle bénéficie des réductions d’impôt Duflot. Elle réalise donc des investissements en immobilier d’habitation Les revenus distribués sont faibles. L'avantage fiscal n’est pas reconduit à l’acquéreur en cas de cession de parts, sachant que l’actionnaire doit les détenir pendant 9 ans, minimum.
- SCPI de plus-value : Elle permet de réaliser une plus-value importante au moment de la cession de parts. Cela justifie qu’elle ne génère que de faibles revenus. Elles investissent principalement dans des bureaux.

3 . Les avantages et inconvénients de la pierre-papier

Tout d’abord, elle permet une meilleure répartition des risques qu’un investissement direct dans la pierre grâce à la diversité de l’investissement. Cependant, elle offre moins de liquidité qu’un investissement direct et la revente des parts peut être difficile.

Elle permet d’investir de faibles sommes et est donc accessible quelque soit la capacité financière. Cependant, les frais de souscription sont relativement élevés et compris entre 5 et 12%.

Il est possible d’avoir recours à l’emprunt pour financer l’acquisition de parts, la gestion des immeubles est assurée par un professionnel et l’intervention du notaire n’est pas nécessaire lors de l’acquisition de parts.

Retrouvez nos 

locaux à vendre

locaux à louer

 et ainsi que nos 

commerces

hotels

 et 

terrains